Willkommen auf der Website der Gemeinde Pregny-Chambesy



Sprungnavigation

Von hier aus k?nnen Sie direkt zu folgenden Bereichen springen:
Startseite Alt+0 Navigation Alt+1 Inhalt Alt+2 Suche Alt+3 Inhaltsverzeichnis Alt+4 Seite drucken PDF von aktueller Seite erzeugen
 

Regard sur l'histoire

 

Siècles après siècles

Pregny est une commune genevoise, située sur la rive droite du Léman, à 3 km de Genève. Elle est traversée par la route antique Genève-Nyon. Elle possédait 12 feux* au début du XVIe siècle et 463 habitants en 1850, 651 en 1900, 1093 en 1950, 3009 en 2000. Le territoire primitif de la commune est constitué du village de Pregny (1113 Priniacum), des hameaux de Chambésy-Dessus et de Chambésy-Dessous (1277 Sambesie) et du quartier de Roilbot. Puis des quartiers modernes s'y sont greffés. Ce site a été occupé depuis la période Néolithique. (Extrait tiré du Dictionnaire historique de la Suisse). Pregny était une terre du Pays de Gex qui, au 12ème siècle, relevait des comtes de Genevois et, dès 1353, de la maison de Savoie. En 1536, les Bernois vinrent dégager Genève de l'emprise savoyarde et occupèrent notamment le Pays de Gex où ils introduisirent la Réforme. Calvin, qui prêchait à Genève, aimait à se reposer chez son frère à Pregny, dans une propriété qu'on appela depuis "l'Île Calvin". Mais en 1567, les Bernois, préférant s'assurer le Pays de Vaud, rendirent Pregny et les autres terres autour de Genève à la Savoie. Vers la fin du 16ème siècle, la Savoie se fit plus menaçante. Les Genevois entreprirent alors une guerre préventive et occupèrent le Pays de Gex, lorsque les Bernois et la France leur retirèrent leur soutien. Le Conseil de Genève fut contraint de démanteler les châteaux qui pouvaient constituer un danger pour la cité : Gex, Divonne, Grand-Saconnex, Vernier... Jean de Brosses obtint que son château fût préservé, après avoir comblé le fossé et détruit l'enceinte. En 1601, Pregny passa, avec le Pays de Gex, à la France. Tournay formait dès la fin du 13ème siècle un fief des sires d'Anières, vassaux de l'évêque de Genève. Il passa ensuite aux Genthod jusqu'en 1536, puis aux Viry et aux Lullin. Entre 1573 et 1583, Jean de Brosses acquit le château de Tournay, ainsi que les terres de Pregny et Chambésy dont l'ensemble correspondait déjà au territoire communal actuel. Lorsque le Pays de Gex fut réuni au gouvernement de Bourgogne, Henri IV confia la charge de grand bailli de Gex à son fils, Pierre de Brosses. Dans la deuxième moitié du 18ème siècle, Voltaire s'établit à Ferney. Il chercha à agrandir sa propriété par le domaine de Tournay et insista auprès de Charles de Brosses, premier président du Parlement de Bourgogne, de le lui louer à vie, avec les meubles, les bois, les bestiaux et même le titre de seigneur et comte de Tournay. Son enthousiasme tomba bientôt et le bail à vie devint un sujet de dispute. En 1758, le pamphlétaire écrivait : "Son château était une masure faite pour les hiboux, un comté, mais à faire rire...", tandis que de Brosses l'accusait de décimer ses bois et d'avoir puisé la carrière de molasse. En 1815, la France céda au nouveau Canton de Genève Pregny-Chambésy et cinq autres communes gessiennes. A l’époque, en 1816, Pregny, comptait 389 habitants, 463 en 1850 et le village de Chambésy faisait partie de la commune. *Les recenseurs détaillaient chacun des feux recensés... représentant autant de feux familiaux ou collectifs et ainsi était calculée la population

vers l'aperçu

  • PDF
  • Druck Version