Willkommen auf der Website der Gemeinde Pregny-Chambesy



Sprungnavigation

Von hier aus k?nnen Sie direkt zu folgenden Bereichen springen:
Startseite Alt+0 Navigation Alt+1 Inhalt Alt+2 Suche Alt+3 Inhaltsverzeichnis Alt+4 Seite drucken PDF von aktueller Seite erzeugen

La charte des jardins


Infos

En passant dans les rues de la commune, vous pourrez apercevoir l'emblème de la "Charte des Jardins" affiché à l'entrée d'une propriété. En effet, la commune a signé la Charte des Jardins et a pris l'engagement moral d'entretenir et d'aménager les terrains pour favoriser la survie de la petite faune sauvage: oiseaux, hérissons, papillons, lézards, etc. Par ailleurs, pour les habitants ayant adhéré à la charte, ces derniers peuvent venir chercher leur emblème à la Mairie durant les heures ouvertures.

Retrouvez toutes les astuces pour protéger la faune et la flore sur le site suivant:
https://www.energie-environnement.ch/maison/jardin/charte-des-jardins

 

 


emblême

Nouvelles de la Charte des Jardins - printemps 2019



Nouvelles de la Charte des Jardins

No 15, printemps 2019

Logo de la Charte des Jardins

On dit toujours: Lent comme un escargot!
C'est bête! L'escargot ne marche-t-il pas
ventre à terre?
(Alphonse Allais 1854-1905)

 

Escargot de Bourgogne (Helix pomatia)

L'Escargot de Bourgogne (Helix pomatia) est le plus gros des escargots qu'on peut rencontrer dans le jardin. C'est celui qu'on sert par douzaines au restaurant (il y a d'autres espèces comestibles, mais c'est le plus réputé). En Suisse et suivant les cantons, son ramassage est interdit (BE, FR, JU) ou strictement réglementé (GE, NE, VD, VS). D'ordinaire, il fait peu de dégâts dans le potager car, contrairement aux limaces, il ne s'enterre pas pour se cacher: il est facile de le repérer pour l'exiler dans un autre coin du terrain.

Si, un petit matin, vous voyez deux spécimens se contorsionner face à face, prenez le temps de regarder la parade nuptiale en cours: il arrive un moment surprenant, où les partenaires se plantent mutuellement dans la chaire de fines aiguilles de calcaire pour se stimuler avant la copulation réciproque (ce sont des hermaphrodites).

La Charte des Jardins favorise toute la biodiversité en zone habitée. Et, ces spectaculaires gastéropodes en font partie. Ils figurent d'ailleurs parmi les proies des vers luisants qui les dévorent entièrement en plusieurs jours. Et si vous apercevez un escargot dont la coquille pointe à gauche par rapport au sens de la "marche", sachez que vous tenez une rareté: il y a seulement un gaucher pour environ 20'000 droitiers.

Wikipedia

 

Narcisses & Jonquilles

Variété horticole de narcisse

Les narcisses sont parmi les premières fleurs à surgir au printemps. Ils sont si spectaculaires que, sans leur toxicité, ils seraient rapidement broutés. En Suisse, dans la nature, on en trouve 6 espèces, dont 3 sont des hybrides. Il faut dire que les narcisses ont une forte tendance à se croiser, si bien que les botanistes ont de la peine à s'entendre sur la classification. Par contre, cette tendance au métissage fait depuis longtemps le bonheur des horticulteurs: les Anglais et les Hollandais, surtout, ont créé des milliers de variétés dont environ 500 sont produites commercialement. Le registre de tous ces cultivars – environ 30'000 – est tenu par la Royal Horticultural Society (GB). Les narcisses jaunes sont souvent appelés "jonquilles".

Dans un jardin déjà ancien éclosent souvent toutes sortes de narcisses plantés au fil des ans. Plus la variété est sauvage, plus elle a tendance à produire de graines. Idéalement, on laissera les feuilles jaunir et se dessécher avant de les supprimer, afin que les bulbes puissent emmagasiner un maximum d'énergie pour la floraison du printemps suivant. C'est une bonne motivation pour laisser pousser la prairie avant de la tondre.

Lorsqu'on souhaite déplacer des narcisses, l'idéal est d'attendre que les feuilles aient bien jauni avant d'extraire les bulbes de terre, et les replanter dans la foulée. On peut aussi conserver les bulbes au sec, pour les replanter en automne.

Royal Horticultural Society

 

Grimpereau des jardins

Grimpereau des jardins

Il porte bien son nom, le Grimpereau des jardins (Certhia brachydactyla), car il passe une bonne partie de son temps à grimper le long des arbres en sautillant, toujours de bas haut et en spirale. Ce petit passereau a d'ailleurs tendance à se placer de l'autre côté du tronc quand on s'approche, si bien qu'on peut très bien ne l'avoir jamais remarqué, même s'il est présent toute l'année (une partie des individus passent l'hiver un peu plus au sud). De surcroît, il vient rarement à la mangeoire et son plumage se confond avec l'écorce des arbres.

Comme les pics, le Grimpereau se déplace en prenant appui sur sa queue rigide, mais il ne frappe pas le bois: il se contente d'utiliser son long bec recourbé comme un pincette, pour extraire quantité d'insectes, d'araignées et de tout petits escargots. Autant dire que ce grimpeur aime les grands et vieux arbres plein de vie et de cachettes. Et il niche souvent sous un lambeau d'écorce à moitié détaché du tronc. Lorsque les arbres du quartier sont encore jeunes, on peut donc l'aider à trouver un logement en lui offrant un nichoir spécial, dont les deux entrées sont plaquées contre le tronc.

Plans de nichoirs à construire soi-même

Nichoir spécial à commander à la Station ornithologique fédérale

 

Grand plantain

Grand plantain

Il y a bien des chances que le Grand plantain (Plantago major) pousse à proximité de chez vous. Car cette "mauvaise" herbe a une tendance à l'invasion: originaire d'Europe, elle se répand partout dans le monde, résiste au piétinement, et survit à la tondeuse en plaquant sa rosette de feuilles ovales au sol. Ces feuilles sont d'ailleurs faciles à reconnaître: elles possèdent des nervures longitudinales qui forment des fils lorsqu'on les étirent jusqu'à les rompre. Et au froissage, elles libèrent peu à peu une bonne odeur de... champignon.

Le Grand plantain est une star parmi les plantes sauvages comestibles. On peut ajouter ses jeunes feuilles crues aux salades, ou les cuire avec une omelette. On peut aussi en faire un délicieux pesto: hacher les feuilles, puis leur ajouter des noisettes moulues, de l'huile d'olive, et du parmesan ou du gruyère râpé (soyons chauvin). Passer ensuite le tout au mixer, jusqu'à l'obtention d'une pâte. À servir avec des patates ou des spaghettis.

Wikipedia

 

Cétoine dorée

Cétoine doré

La Cétoine dorée (Cetonia aurata) est un bijou du jardin. Ce grand scarabée vert aux reflets métalliques vole bruyamment en gardant fermées ses deux élytres (les morceaux de carapaces qui recouvrent ses ailes au repos). Il y a bien des chances qu'il atterrisse lourdement sur une grosse fleur du jardin, pour en brouter les stigmates et les étamines.

Avant d'être un magnifique scarabée coloré, la Cétoine mène une vie de larve dans le bois en décomposition: c'est un ver blanc qui devient gros comme un petit doigt. Cette larve apprécie particulièrement le compost qui est au fond du jardin. Ainsi, la bestiole ne fait pas de dégâts aux racines des plantes et des arbres, comme c'est le cas des larves du gros hanneton (son cousin). Par contre, elle peut brouter les racines des plantes en pot, si on y a mis du compost sans regarder s'il était habité.

Lorsqu'on met des plantes ou des graines en pot, c'est toujours une bonne idée de bien inspecter la terre pour éloigner tout ce qui ressemble à une petite chenille ou à un ver. Beaucoup sont de consommateurs de racines...

www.insectes-net.fr

 

Vie de la Charte

Payerne (VD)

Collège de Corsier-sur-Vevey

Le secteur Parcs & promenades de la ville de Payerne a rejoint la Charte des Jardins. Ses 6 jardiniers, renforcés de 2 apprentis, s’occupent de 52'000 m2 de gazon qu’ils désirent rendre de plus en plus naturel. Ils ont créé une première zone écologique près du Collège des Rammes, avec de l’herbe qui pousse en prairie, des tas de branches et un hôtel à insectes. Les jardiniers n’utilisent quasi plus de produits phytosanitaires et désherbent mécaniquement ou à la vapeur. lls favorisent même la vie dans le cimetière: depuis 6 ans, ils y laissent pousser les allées herbeuses et s'épanouir les fleurs sauvages.

www.payerne.ch

 

Chasseral (BE, NE)

Vache devant un car postal

Le Parc naturel régional Chasseral s'étend sur 21 communes des cantons de Berne et de Neuchâtel. Il est à la croisée des cultures: alémanique et romande, industrielle et artisanale, urbaine et rurale. Un parc naturel régional n'a aucun pouvoir réglementaire. Par contre, il mène des projets et soutient des initiatives pour valoriser et préserver le patrimoine naturel, culturel et bâti. Ainsi, l'équipe du parc a choisi la Charte des Jardins et des actions de la Fondation Nature & Économie pour encourager et accompagner les propriétaires privés, les communes et les entreprises à réaliser des mesures favorables à la biodiversité: le remplacement d’une haie de thuyas par des arbustes indigènes; la fauche tardive d’un bord de route; la plantation de fleurs mellifères; ou l’abandon des herbicides et pesticides.

www.parcchasseral.ch

 

CFPNE Lullier (GE)

2 élèves au travail

En janvier dernier, la section Parcs et Jardins du CFPNE - Centre de formation professionnelle nature et environnement de Lullier a organisé deux journées de sensibilisation à la petite faune des jardins pour les classes de 2e année. Le matin, les élèves ont commencé par se mettre dans la peau d'un animal (chauve-souris, hérisson, rouge-gorge, paon-du-jour...) pour comprendre ses besoins vitaux: manger, dormir, se reproduire et passer l'hiver. Puis ils ont dû imaginer ce qu'on pouvait faire sur le site de leur école pour aider cet animal à survivre. Les après-midi ont été consacrés à la pratique: construction de nichoirs et d'abris, plantation de plantes sauvages, délimitations de coins de prairie à ne pas tondre. Ainsi, "faire pousser les petits animaux" fait désormais aussi partie de la formation des jardiniers.

CFPNE-Lullier

 

Saint-Gingolph (VS)

Saint-Gingolph

Par sa topographie particulière, le village de Saint-Gingolph (VS) est inscrit à l'Inventaire fédéral des sites construits d’importance nationale à protéger en Suisse (ISOS). En effet, ses bâtiments sont implantés à cheval sur la rivière Morge, qui tombe de la montagne en formant à la fois un vallon, un delta sur le Lac Léman, et une frontière entre la France et la Suisse. C'est sur ce delta qu'une bourgade a été implantée au Moyen-âge, avant de connaître une extension touristique dans les années 1900 avec la création du chemin de fer.

En plus de protéger son patrimoine bâti, la commune a lancé la Charte des jardins pour en préserver la biodiversité. S'il y a moins de pesticides dans les jardins, même les poissons du Léman vont en profiter.

www.st-gingolph.ch

 

Agenda

Mission B

Logo de Mission B

Mission B – "B" comme "Biodiversité" – est une opération de la Radio Télévision Suisse (RTS), lancée dans tout le pays et sur tous ses médias: radio, télévision, internet, réseaux sociaux. Le but est de motiver la population du pays à créer, d'ici le 20 septembre 2019, un million de mètres carrés de prairies fleuries, avec des plantes indigènes. De quoi nourrir les insectes, les oiseaux et les autres représentants de la faune. Chaque personne, groupe ou collectivité qui crée un tel espace naturel peut enregistrer ses mètres carrés sur le site web de Mission B, où l’on trouve des infos et des conseils pour favoriser la biodiversité.

Mission B

 

Monsieur Jardinier

Logo de l'émission Monsieur Jardinier

Monsieur Jardinier, la célèbre émission de la Radio suisse romande, fête ses 40 ans. Pour cet anniversaire, les jardinières et jardiniers, qui répondent chaque dimanche aux questions des auditeurs, vont aussi se rendre chez vous: jusqu'en octobre 2020, ils se proposent d'accompagner celles et ceux qui désirent créer un coin de nature dans l'esprit de la Charte des Jardins: dans le jardin, au pied d'un immeuble, sur la terrasse ou sur le balcon. L'équipe de Monsieur Jardinier conseille non seulement les privés, mais aussi les entreprises, les écoles, les homes pour personnes âgées, les communes, etc. Vous pouvez soumettre votre projet "nature" en vous rendant sur le site web de l'émission:

40 ans de Monsieur Jardinier

 

La Maison Nature

Logo de La Maison Nature

Créée au printemps 2007, la Maison Nature est une association sans but lucratif dont l’objectif est d’informer le grand public sur l’habitat écologique et durable (matériaux, énergie, gestion de l’eau, etc.) et d'encourager la création de jardins favorables à la biodiversité. Depuis le lancement de la Charte des Jardins, l’association, basée à L’Abergement (VD), participe activement à sa promotion. Elle organise notamment des cours et des ateliers, où l'on peut apprendre comment développer la biodiversité du jardin: création de murs en pierres sèches, jardinage écologique, découverte de la petite faune, etc. Son agenda est disponible sur son site web.

Cours et ateliers nature

 

24-26 mai • Fête de la Nature

Fête de la Nature

La neuvième édition de la Fête de la Nature aura lieu du 24 au 26 mai 2019 en Suisse romande. Adultes et enfants pourront s'adonner à près de 300 activités originales et gratuites organisées dans tous les cantons: découvrir la faune et la flore sauvages de sa région, partager les connaissances et l'enthousiasme de guides expérimentés, rencontrer des personnes passionnées de nature qui se sont engagées dans une centaine d'organisations. Le programme, qui s'étoffe encore de jour en jour, est à consulter sur la carte interactive du site web de la fête.

Fête de la Nature


 
charte_des_jardins.pdf (2617.9 kB)

Charte de l'environnement



charte de l\'environnement
L’environnement fait partie intégrante de la philosophie appliquée par l’administration communale. En effet, l’ensemble des projets et des actions menés sur le territoire suivent les règles intégrées dans une charte de l’environnement, créée en 2011 par les autorités politiques.
 
Charte_de_lenvironnement.pdf (302.9 kB)

  • PDF
  • Druck Version